Mili Presman

  •  

    Mili Presman

    Née en 1956 en Argentine. Elle vit et travaille à Paris.

    En 2015, elle réalise la série « Dialogue avec Garry Winogrand » qui inaugure un nouveau travail où les peintures restituent les photos en noir et blanc prises par ce photographe à New York en 1950.  Les personnages de ces photos semblent dialoguer avec des passagers sur le quai du métro qui eux sont en couleur.  « Sa façon de photographier, ces sujets, ces points de vue ressemblent étrangement aux miens, lui à New York dans les années 50 et moi à Paris dans les années 2000 ».

    Cette fois  elle s’inspire des scènes du film « La guerre des boutons » d’Yves Robert de 1961. Pour l’artiste, le noir et blanc représente le passé et la couleur le présent, l’univers de l’enfance,   la nostalgie de sa propre enfance en Argentine.

    Malvina Silberman, analyse ainsi les peintures de Mili Presman : “Elles sont des plans séquences, arrêt sur images ou se télescopent deux temps, passé et présent. Personnages toujours en chemin, en déplacement, en quête de direction, de sens. Le plaisir qu’a Mili Presman de peindre est un désir d’apparition, une nécessité de restituer la vie.

     

    Texte de Odile Van Bay.


     

Partagez cette page