Consuelo de Mont Marin

  • Le monde fantastique que présente cette artiste crée une nouvelle mythologie où d’un abime à l’autre, du rire au frisson, du rêve à l’angoisse, l’homme emprunte ses métamorphoses à l’animal et l’animal imaginaire Consuelo de Mont Marin, d’une forme à l’autre joue avec cet aspect vivant de ce qui ….. était…….pourrait……..sera « Naissances et Renaissances » dit-elle.
    Extrait Marie Lou Mouzon

Partagez cette page